Le film Tous ensemble, chacun chez soi!

"Nous vous présentons ce petit film qui parle un peu de nous... 
Et beaucoup de cette situation compliquée." 

 

Ce film de 10 minutes, produit en confinement (mars 2020), nous invite à plonger dans un puzzle où les textes et les images se mélangent pour nous emmener ailleurs tout en restant chez soi. Un périple d’intérieur, permettant de découvrir d’autres cultures et partager nos valeurs, nos inquiétudes et nos émotions.

Le Théâtre Vidy-Lausanne et l’Association 1951 se sont unis autour d’un projet pilote qui regroupe le théâtre et l’apprentissage de la langue.

De février à mai 2020, un atelier de théâtre hebdomadaire mélangeant expression corporelle, textes et écriture a permis aux participant·e·s de partager leurs émotions et de mettre en pratique, de manière ludique, leurs acquis en français. Ces ateliers étaient donnés par Isabelle Baudet (animatrice de stages et ateliers de théâtre et fondatrice de la troupe/école expression5/20+). Des ateliers techniques avaient pour objectif de compléter cette expérience partagée et leur  faire découvrir les différents métiers du théâtre.

Le tout aurait dû déboucher sur un spectacle qui devait être présenté au public et aux partenaires les 8 et 9 mai autour du thème: "Le français, c’est difficile!". Car complexe, précise et remplie d’exceptions, le français n’est pas une langue facile à apprendre. Quand elle n’est pas notre langue maternelle, tout se complique et peut donner lieu à des situations cocasses. L’arrivée du Coronavirus a bousculé ce qui était en train de se dessiner.

Pour ne pas tout abandonner, les participant·e·s ont décidé de réinventer ce spectacle sous une autre forme, en considérant et en intégrant les contraintes du confinement et les moyens technologiques de chacun et chacune, guidé·e·s par les compétences d’un professionnel de l’audiovisuel. 


Ce projet porté par l’Association 1951 et le Théâtre Vidy-Lausanne a pu voir le jour grâce au Prix Diversité décerné au Théâtre Vidy-Lausanne en mai 2019 par la Ville de Lausanne et le Bureau Lausannois pour l’intégration des immigré·e·s.